fbpx
fr
Français Nederlands
fr
Français Nederlands
Fermer
Téléchargez Accountable gratuitement Indépendant complémentaire ? L’appli s’occupe de votre comptabilité

Version gratuite disponible Votre revenu net, en temps réel Une équipe toujours disponible

Amortir des coûts : quand est-ce possible et comment procéder ?

Mis à jour le
Lu en 3 minutes

Lorsqu’en tant qu’entrepreneur, vous déduisez vos frais professionnels de votre chiffre d’affaires, vous avez parfois deux possibilités. Soit vous déclarez la totalité du montant de votre investissement en une fois. Soit vous répartissez les coûts sur plusieurs années et déduisez une partie du montant plusieurs années de suite. Dans ce dernier cas, on parle d’amortissements. Vous lirez ci-dessous comment fonctionne ce principe. 

Quels coûts pouvez-vous amortir ?

Vous ne choisissez pas vous-même les achats à déclarer en une fois ou à amortir. La législation fiscale détermine dans une certaine mesure quels coûts peuvent être traités comme des amortissements. Dans une certaine mesure, parce que les règles ne sont pas si claires. Le mot clé est investissement, ou pour le dire plus simplement : un achat coûteux. 

Qu’est-ce qu’un investissement ?

Les achats professionnels que vous utiliserez pendant plusieurs années sont appelés un investissement. Pensez par exemple à un ordinateur, une chaise de bureau, une voiture de société…  

Les achats professionnels non tangibles comme une licence ou un logiciel coûteux sont également des investissements. La législation expliquant ce qui est considéré comme un investissement n’est pas très claire. En général, vous pouvez utiliser les règles d’amortissement suivantes :  

  • Le montant de l’achat est supérieur à 250 euros. 
  • Vous utilisez cet achat pendant plusieurs années pour votre activité. 
  • L’amortissement est souvent obligatoire à partir d’un montant d’achat de 1 000 euros.  

Comment calculer l’amortissement ?

Comment amortir un investissement ? Et sur combien d’années pouvez-vous étaler le coût de votre achat ? Ici aussi, la loi entretient le mystère. La seule règle appliquée par l’administration fiscale est la suivante : 

« La durée d’amortissement doit correspondre à la durée de vie réelle de l’achat. » 

Concrètement, cela signifie que vous devez faire une évaluation réaliste de la durée de vie de votre achat. Un ordinateur durera par exemple plus longtemps qu’un smartphone. Et du mobilier de bureau sera utilisé plus longtemps qu’un ordinateur portable.  

Durées d’amortissement courantes

Pour faciliter les choses, le législateur lui-même propose différentes durées d’amortissement :  

  • bureaux et bâtiments : 33 ans à 3 pour cent par an ; 
  • bâtiments industriels : 20 ans à 5 pour cent par an ; 
  • mobilier et machines : 10 ans à 10 pour cent par an ; 
  • matériel roulant : 5 ans à 20 pour cent par an ; 
  • petit matériel : 3 ans à 33 pour cent par an. 

Un exemple d’amortissement : 

Vous achetez en février 2022 un bureau assis-debout à 1 200 euros. 

Cet achat relève du mobilier et peut donc être amorti sur 10 ans à raison de 10 % par an. 

10 % de 1 200 euros, c’est 120 euros. 

De 2022 à 2031, vous déduisez ainsi chaque année un coût de 120 euros de votre chiffre d’affaires. 

Conseil : Accountable propose automatiquement une période d’amortissement pour votre investissement. Vous ne devez ainsi pas vous interroger à ce sujet. 

Amortissement linéaire ou dégressif ?

Si vous êtes indépendant(e) en personne physique, vous pouvez alors choisir entre un amortissement linéaire ou dégressif. 

  • Amortissement linéaire : vous déduisez le même montant chaque année. 
  • Amortissement dégressif : vous déduisez un montant plus élevé en début qu’en fin de vie. 

Dans l’exemple du bureau assis-debout, l’amortissement dégressif signifie que vous déduisez par exemple un montant de 240 euros en 2022, de 200 euros en 2023, et ainsi de suite, en diminuant le montant chaque année. 

Quel est le meilleur choix ?

Ce qui est le plus avantageux pour vous nécessite un calcul complexe. N’hésitez pas à demander l’aide de votre comptable ou faites appel à un de nos comptables partenaires. 

Si vous êtes en société, il n’est pas nécessaire de vous préoccuper de ce choix. Depuis le 1er janvier 2020, les sociétés ne sont en effet plus autorisées à avoir recours à l’amortissement dégressif. 

Amortissement ou déduction des coûts en une seule fois : qu’est-ce qui est le plus avantageux ? 

Est-il toujours avantageux d’amortir les coûts s’il est possible de tout déduire en une seule fois ? En optant pour l’amortissement, vous déduisez moins de frais de votre chiffre d’affaires l’année de l’achat et devez donc potentiellement payer plus d’impôts. Par ailleurs, vous êtes certain(e) d’un pourcentage de frais que vous pourrez également déduire les années suivantes. 

Cela vous semble trop compliqué ? Notre app vous aide et suggère automatiquement la bonne période d’amortissement pour chaque investissement. Si vous souhaitez encore obtenir plus de conseils en matière d’optimisation fiscale de votre société, vous pouvez toujours consulter l’un de nos comptables partenaires. 

Sibylle Greindl, crée du contenu et un sens de la communauté !
Sibylle Greindl, crée du contenu et un sens de la communauté !

Sibylle aime les mots et les histoires. Elle était parmi les tous premiers testeurs d'Accountable : elle a trouvé l'app tellement convaincante, qu'elle en a rejoint l'équipe !
Elle veille maintenant à ce qu'un maximum d'indépendants puisse profiter de l'expérience qu'elle a eue en rejoignant Accountable.

Accounting team

Démarrez sur accountable

Laissez votre admin à notre app, c’est son métier

Veuillez entrer un numéro valide