fbpx
fr
English Français Nederlands
fr
English Français Nederlands
Full wallet

Les versements anticipés, ces précieux alliés des indépendants

Lu en 3 minutes

Payer vos impôts à l’avance ? L’idée ne vend pas du rêve, on vous l’accorde, mais elle a tout son intérêt. Vous y gagnez si vous êtes indépendant en personne physique au démarrage. Vous évitez une majoration d’impôts si vous êtes indépendant, en profession libérale, dirigeant d’entreprise, conjoint aidant. Les sociétés soumises à l’impôt des sociétés évitent, elles, une plus lourde majoration d’impôts.

Ce système de carottes et de bâtons, c’est la façon du fisc d’amener les contribuables à amener de l’argent dans ses caisses avant l’heure… Pour en tirer parti, il s’agit d’effectuer ses versements anticipés dans les règles de l’art. Voici tout ce qu’il vous faut savoir pour vous en sortir à votre avantage face à ces impôts qui ont une longueur d’avance.

 

Comment effectuer les versements anticipés ?

 

Vous payez

  • 106% de votre impôt dû pour l’année en cours en quatre versements durant cette même année si vous êtes indépendant en personne physique, dirigeant d’entreprise, conjoint aidant, profession libérale.
  • 102% de votre impôt dû pour l’année en cours en quatre versements durant cette même année pour une société soumise à l’impôt des sociétés.

 

En 2020, ces versements doivent être sur le compte du fisc pour

  1. Le 14 avril
  2. Le 10 juillet
  3. Le 12 octobre
  4. Le 21 décembre

🔥Hassan Ayed, Expert-Comptable, “Vous avez tout intérêt à verser 75% du total de la somme due lors du premier versement.”🔥

La première fois que vous effectuez un versement anticipé, payez au compte BE61 6792 0022 9117 (BIC: PCHQ BEBB) et indiquez comme nom et adresse du bénéficiaire “Centre de Perception – Service des Versements anticipés”. En communication structurée, indiquez votre numéro d’entreprise calculé selon le module suivant. Les fois suivantes, vous recevrez un formulaire de paiement.

Vous êtes indépendant en personne physique ? Vous recevez une bonification dans les 3 premières années si vous avez dûment fait ces versements.

 

La bonification correspond au résultat du calcul suivant :

 

Versement du 14 avril X 1,50%

+

Versement du 10 juillet X 1,25%

+

 Versement du 12 octobre X 1%

 +

  Versement du 21 décembre X 0,75%

 

💡Cette bonification peut porter sur une somme égale ou inférieure aux 106% de l’impôt.

Vous  n’aurez pas de bonification sur vos versements éventuels au-delà de 106%. Gardez donc ce cash sous la main pour faire tourner votre activité. Ajustez vos versements pour qu’ils correspondent à 106% de l’impôt, c’est là que vous êtes gagnant.

Vous êtes indépendant, profession libérale, dirigeant d’entreprise, conjoint aidant ? Vous êtes pénalisé si vous ne faites pas ces versements.

Si vous n’avez pas fait ces versements anticipés, vous aurez une majoration d’impôts à régler. Cette majoration va s’appliquer à l’impôt sur les bénéfices ou profits que vous retirez de votre activité indépendante, votre rémunération de dirigeant d’entreprise ou de conjoint aidant.

La majoration est calculée comme suit: 106% de l’impôt dû X 2,25%

Pour les indépendants, seuls 90% de l’impôt sont pris en compte pour le calcul de la majoration.

 

💡Vous êtes un starter, vous êtes dans les trois premières années de votre activité d’indépendant à titre principal ? Vous ne risquez pas de majoration pour l’exercice d’imposition 2020. Comme mentionné précédemment, vous bénéficiez cependant d’une bonification avec les versements anticipés.

 

Votre société est soumise à l’impôt des sociétés ? Vous êtes pénalisé si vous ne faites pas ces versements.

 

Pour les revenus de 2018 (l’exercice d’imposition de 2019), la majoration se calcule comme suit : 102% de l’impôt dû X 6,75% (taux de majoration)

💡Votre société démarre ? Les sociétés considérées comme des petites sociétés ne sont pas tenues  d’effectuer ces versements anticipés leurs trois premières années comptables.

Vous voulez bien payer mais vous ne pouvez pas tout de suite ?

Allez voir votre banquier, c’est son métier : les banques proposent un crédit adapté aux versements anticipés d’impôts, à des taux nettement inférieurs à ceux d’une majoration. Les taux peuvent parfois descendre légèrement en-dessous de 1%. Obtenir ce crédit vous permet de faire le versement demandé, au bon moment. Le calcul est vite fait une fois que l’on sait ce qu’une majoration ou bonification peut coûter ou rapporter !

Plus d’excuses : en très peu de temps, avec un regard précis sur votre situation, vous pouvez éviter de perdre de l’argent durement gagné.

Accountable est l’ami des indépendants : c’est pourquoi nous vous indiquons en temps réel ce que vous pouvez dépenser aujourd’hui et ce que vous devez mettre de côté pour les impôts à venir. Faites un check de votre situation ici (vous pouvez le faire gratuitement). 

Hassan Ayed, expert-comptable et conseil fiscal
Hassan Ayed, expert-comptable et conseil fiscal

Hassan est expert-comptable. Après des débuts chez PWC, il a construit sa fiduciaire de zéro.
Quand il ne jongle pas avec les chiffres, n'est pas plongé dans l'optimisation fiscale ou la digitalisation de processus comptables, il adore jouer avec ses deux enfants. (edited)

Accounting team Accounting team

Nos recommandations
pour votre réussite

En 3 emails.





Une erreur s'est produite. Veuillez réessayer.

Tous les champs sont requis.

La protection des données nous tient à cœur. Les informations fournies sont utilisées afin de vous proposer du contenu pertinent sur nos produits et services. Vous pouvez vous désinscrire de ce type de communications à tout moment. Pour plus d'informations, consultez notre politique de confidentialité.