fbpx
fr
English Français Nederlands
fr
English Français Nederlands

Comment calculer l’amortissement ?

Mis à jour le
Lu en 4 minutes

Un indépendant doit investir pour démarrer faire croître son business : dans un ordinateur, une voiture, un bâtiment etc. Ces investissements sont destinés à durer plusieurs années : vous déduirez donc leur coût par tranches, au fil des années d’usage de ces biens, et non en un coup l’année de l’achat. 

En combien d’années, à quel taux, avec ou sans TVA, linéaire ou dégressif : nous éclaircissons ici toutes ces questions qui se posent une fois que l’on a un investissement à amortir !

L’amortissement, avec ou sans TVA ?

Un indépendant en personne physique récupère si possible la TVA via la déclaration trimestrielle à la TVA. La TVA que vous ne pouvez pas récupérer s’ajoute à la valeur nette HTVA, dans le compte d’investissement: le montant que vous amortissez, que vous déduisez un peu chaque année. Le rythme d’amortissement pour la TVA non-récupérée sera le même que pour l’investissement (linéaire ou dégressif).

Les sociétés, elles, devront choisir entre amortir la TVA non-déductible et autres frais accessoires d’un investissement (droits d’enregistrement sur l’achat d’un bâtiment etc) en une fois ou au rythme de l’amortissement de l’investissement – obligatoirement linéaire.

Quel est le montant minimum pour un amortissement ?

Vous amortissez un bien destiné à durer plusieurs années, dans lequel vous investissez de manière durable, et d’un montant relativement élevé.

Le montant minimum à partir duquel amortir un bien est surtout pertinent pour la déclaration à la TVA.
Retenez ceci : à partir de 1000 euros HTVA, il faut procéder à un amortissement. Dans un achat de 950 euros HTVA, l’achat peut encore être encodé comme investissement et sa TVA en « services et biens divers ». Cela vous dispense de procéder à une révision de la TVA si le bien est revendu, cédé, volé, cassé dans les cinq ans suivant l’achat.

Une fois que vous amortissez un bien, vous déduisez son montant d’achat au cours de ses différentes années d’usage et non en une fois l’année de l’achat.

Quels sont les taux d’amortissements admis fiscalement en Belgique?

Une fois que vous avez déterminé le montant à amortir, il vous reste à déterminer le taux auquel vous amortirez votre bien. Déduirez-vous 3% de la valeur d’achat chaque année pendant 33 ans ? Ou 10% chaque année pendant 10 ans ?

Les investissements doivent être amortis en fonction de la durée probable d’utilisation du bien. Votre achat a une durée de vie de dix ans ? Vous l’amortirez à raison de 10% par an. Hélas, de nouveau, il n’existe pas de tableau officiel qui indique sur quelle durée un investissement donné doit être amorti.

Il existe certes certaines durées généralement admises : un investissement dans un bâtiment peut s’amortir sur environ 30 ans, une génération, à raison d’environ 3% par an. La durée d’amortissement du matériel informatique serait plutôt de 3 ans.

💡 Lorsque vous entrez une dépense dans la catégorie « investissement » avec Accountable, vous verrez apparaître une durée suggérée d’amortissement et le taux d’amortissement qui va de pair avec cette durée. 

Amortissement linéaire ou dégressif?

Plus concrètement : amortissez-vous au même taux chaque année, soit un amortissement linéaire ?  Ou amortissez-vous à taux plus élevé au départ qui diminue ensuite au fil de la durée d’usage du bien, soit un amortissement dégressif ?

Si vous êtes en société, vous ne devez même plus vous poser la question depuis la réforme de l’impôt des sociétés :

  • Seul l’amortissement linéaire vous est proposé. L’amortissement dégressif pour les sociétés a été supprimé au 1er janvier 2020.

Autre changement qui compte pour les sociétés :

  • Depuis le 1er janvier 2020, vous n’avez plus la possibilité d’amortir votre investissement à concurrence d’une année entière, quelle que soit le moment de l’année où vous avez acheté. Vous êtes tenu de calculer l’amortissement pro rata temporis: si vous achetez un bien à amortir le 1er décembre, seul un mois sur douze, un douzième du prix d’achat entre en ligne de compte pour l’amortissement cette année-là.

L’avis de notre partenaire expert-comptable : « Vous avez donc éventuellement moins de frais à déduire l’année de l’acquisition. Cela peut se compenser en déduisant les frais accessoires en une fois. Au bout du compte, vous amortissez toujours autant, simplement sur une plus longue période. »

⚠️  Les frais accessoires relatifs à une voiture (ex: TVA non-récupérable) doivent toujours s’amortir au même rythme que la voiture elle-même.

Si vous êtes en personne physique, toutes les options restent ouvertes, comme le précise l’un de nos partenaires experts-comptables :

« Les règles ne changent pas pour l’indépendant en nom personnel. Il peut même au-delà du 01.01.2020, toujours appliquer les «anciennes» règles d’amortissement. »

  • Amortissement linéaire et dégressif sont possibles.

💡 Quel est l’impact de cet amortissement dégressif ? La méthode dégressive permet d’écourter la durée de l’amortissement. Elle est cependant, depuis le 1er janvier 2020, seulement accessible aux indépendants en personne physique.

  • Vous amortissez pour une année entière, quel que soit le moment de l’année où vous effectuez l’investissement.

Concrètement, vous achetez une machine de 10 000 euros, à amortir sur dix ans le 15 mars 2020 ou le 15 décembre 2020. Vous pourrez déduire comme frais, dans les deux cas, 1 000 euros ou 2 000 euros. Vous déduirez 1 000 euros si vous optez pour un amortissement linéaire, 2 000 euros si vous optez pour un amortissement dégressif.

Cela vous semble compliqué ? Notre application encode et propose une durée et un taux d’amortissement pour vos investissements. Elle s’occupe de toutes vos obligations fiscales. Et si l’amortissement vous donne du fil à retordre, nos partenaires experts-comptables sont disponibles !

Sibylle Greindl, crée du contenu et un sens de la communauté !
Sibylle Greindl, crée du contenu et un sens de la communauté !

Sibylle aime les mots et les histoires. Elle était parmi les tous premiers testeurs d'Accountable : elle a trouvé l'app tellement convaincante, qu'elle en a rejoint l'équipe !
Elle veille maintenant à ce qu'un maximum d'indépendants puisse profiter de l'expérience qu'elle a eue en rejoignant Accountable.

Accounting team

Démarrez sur accountable

Laissez votre admin à notre app, c’est son métier

Veuillez entrer un numéro valide