fbpx
fr
English Français Nederlands
fr
English Français Nederlands
Professionele bankrekening zelfstandige

Starters, voici comment choisir votre compte pro !

Lu en 6 minutes

Le compte en banque d’un indépendant: c’est là que tout commence et que tout aboutit. Votre compte en banque pro est donc logiquement au coeur de notre app, pour que vous preniez le départ avec une longueur d’avance.

En liant votre compte en banque à Accountable, vous associez vos rentrées financières aux factures payées par les clients, vos sorties à vos preuves de dépenses professionnelles. Tout paiement non-justifié vous apparaît à l’ouverture de l’app : vous savez immédiatement par où commencer quand vous mettez de l’ordre dans votre compta.

Surtout, vous avez une vue en temps réel sur l’ensemble de votre revenu professionnel et la part de ce revenu que vous pouvez vraiment dépenser aujourd’hui – compte tenu des cotisations sociales, de la TVA, des impôts que vous aurez à payer un jour ou l’autre.

Bref, c’est la fin de l’incertitude dans laquelle les indépendants baignent trop souvent. Vous avez tout intérêt à choisir un compte en banque qui convienne exactement à vos besoins. 


Indépendant personne physique ? Un compte professionnel n’est pas obligatoire mais vivement conseillé

Si vous payez, et vous faites payer, tout ce qui est lié à votre activité d’indépendant sur un même compte, vous êtes gagnant : vous avez une to-do list claire pour mettre votre admin en ordre. Vous savez exactement ce que vous pouvez dépenser aujourd’hui, compte tenu des taxes diverses à venir. Bref, vous gagnez quelque chose de très précieux : la tranquillité d’esprit.

Autre atout à ne pas négliger :  si un contrôle fiscal s’abat sur vous et votre compte consacré à vos activités professionnelles, il se concentrera sur vos entrées et vos sorties professionnelles uniquement. Si vous mélangez entrées et sorties privées et professionnelles… le contrôleur ne pourra pas éviter de se plonger aussi dans vos dépenses privées. Plutôt inconfortable, non ?

💡 Ce compte est à votre nom propre. Il sera repris parmi vos données dans le registre de la BCE. Vous l’indiquez sur vos factures: c’est à ce numéro que vos clients vous paient.

Vous pouvez ouvrir ce compte aux conditions que vous souhaitez, dans la banque de votre choix. Si vos besoins vous le permettent, vous pouvez opter pour un compte à vue aux services, et aux coûts, minimaux. Si vous êtes, par exemple, indépendant complémentaire et que vous avez opté pour les frais forfaitaires, un compte à vue avec une carte bancaire et la possibilité de faire les opérations en ligne nécessaires devrait vous suffire et ne pas (trop) vous coûter.

 

Indépendant en société ? Un compte dédié est non seulement intéressant mais surtout obligatoire

Vous n’avez pas le choix, vous devez ouvrir un compte pro et le mettre au nom de votre société. Ce numéro de compte apparaît sur chacune de vos factures. Il fait partie des données qui vous identifient à la BCE.

Vous choisissez alors ce compte au nom de votre société parmi les différentes offres professionnelles des banques. Celles-ci ont la caractéristique de regrouper différents éléments intéressants pour les personnes morales, comme un crédit professionnel par exemple.

En général, les banques ont une offre professionnelle de base, à laquelle vous ajoutez différentes options, par exemple des terminaux de paiement ou une carte carburant, selon vos besoins et votre budget.  

Choisir votre compte professionnel

Que vous le vouliez ou que vous le deviez, vous vous apprêtez sans doute à ouvrir un compte en banque. Ne cherchez pas le meilleur compte en banque, il n’existe pas. Cherchez à ouvrir le compte en banque qui convient le mieux à votre projet. Voici quelques critères intéressants à l’heure de trouver chaussure à son pied parmi les banques classiques.

 

✅ Ouvrir son compte pro depuis le fond de son sofa

Qui a envie de s’interrompre en pleine journée pour faire la file à la banque ? Peu d’entre vous, et encore moins quand vous mijotez un projet entrepreneurial et que chaque minute compte. Hélas, pour la plupart des banques, vous devez vous déplacer.

Pour un compte en personne physique, ING vous demande vos coordonnées via un formulaire à remplir en ligne. Vous les validez ensuite par email ou courrier et recevez votre lecteur de carte et votre carte par la poste. Un peu de patience, quelques clics et vous avez votre compte à disposition ! Vous pouvez aussi ouvrir un compte en société via Business Bank ou Telelink Online.

Belfius vous renvoie vers l’agence de votre choix pour que vous y ouvriez un Belfius Business Account. Si vous n’avez pas besoin d’un compte pro, mais seulement d’un compte distinct de vos activités privées, vous devrez vous déplacer seulement si vous n’êtes pas encore client Belfius.

BNP Paribas Fortis vous demande de prendre rendez-vous via un formulaire ad hoc avec un conseiller en agence pour ouvrir un compte professionnel.

Si vous êtes indépendant en personne physique et souhaitez ouvrir un compte où vous concentriez vos activités d’indépendant, vous pouvez ouvrir un compte BNP en ligne même si vous n’êtes pas encore client. Notez que vous ne pourrez pas faire certaines opérations (e.g. virements en-dehors de la zone euro, modification de la limite de votre carte) tant que vous ne vous êtes pas rendu en agence.

✅ Payer le moins de frais bancaires possibles

Vous êtes en société et vous devez vous résoudre à ouvrir un compte pro. Celui-ci ne sera pas gratuit. Or, tout ce qui ne part pas en frais bancaires peut être investi à bon escient : dans votre business. Calculez ce dont vous avez besoin exactement et choisissez le compte en banque professionnel qui vous l’offre au meilleur prix.

Chez BNP Paribas Fortis, vous payez chaque trimestre soit 3,75 soit 9,80 soit 24,80 euros. Ce qui fait la différence, c’est le nombre de cartes (de 0 à 3)  et d’opérations manuelles avec l’aide d’un guichetier (de 1 à 15) comprises dans le prix. Un rapport Coda/XML est inclus seulement dans le pack à 24,8 euros.

Belfius propose des packs pros à 10,31 ou à 14,50 ou à 35 euros. A 14,5 euros, vous bénéficiez d’un compte à vue professionnel, d’une carte bancaire, de services mobile et online et d’un compte d’épargne pro. En passant au niveau supérieur, vous ajoutez une carte de crédit ou prépayée professionnelle.

Chez ING, les tarifs sont de 44 euros pour la gestion annuelle du compte et de 70 euros de forfait annuel pour les différentes opérations liées au compte Entreprise plus, pour les personnes morales. Pour un compte à vue en personne physique, le tarif annuel est de 40 euros.

Chez CBC-KBC, la cotisation annuelle commence à 23,91 euros et va jusqu’à 117,96 euros selon l’étendue des options et services tels que nombre de mandataires et de cartes par compte.

✅ Recevoir un coup de main au démarrage

Voici, épinglé, quelques unes des possibilités intéressantes qu’offrent les différentes banques. Outre cette liste non-exhaustive, chacune a son approche, et son offre de services, bien à elle. A vous de voir ce dont vous avez besoin !

BNP Paribas Fortis offre les douze premiers mois de compte pro et met à disposition des nouveaux entrepreneurs un conseiller starter. L’activation du numéro TVA est gratuite à condition de passer par le partenaire de BNP Paribas Fortis, Securex.

ING offre aussi le compte pro à ceux qui démarrent à certaines conditions et donne une vue assez large sur une série d’options de financement, du public au privé en passant par le crowdfunding.

Belfius offre entre autres le business pack la première année et deux mois de location de terminaux de paiement.

KBC – CBC structure sur son site toute l’information nécessaire à l’indépendant qui se lance. La banque a également lancé un incubateur, lieu de réseautage et d’accompagnement à la création, Start it @KBC.

La néo-banque, un bon choix pour les indépendants ?

N26, Revolut, Qonto, Bunq et leurs consoeurs: autant de néo-banques, sont apparues ces dernières années en Europe pour offrir une expérience bancaire 100% mobile. Leurs app sont du coup ergonomiques et leurs tarifs attractifs. En pratique, aujourd’hui en Belgique, un indépendant en voit assez vite les limites.

  • Les néo-banques pour la plupart, dont N26 et Revolut, n’autorisent pas le découvert.
  • Les communications structurées ne sont pas possibles : à l’heure de payer vos cotisations sociales ou vos impôts, vous devez faire un virement vers un compte traditionnel et, depuis ce compte, faire un virement avec communication structurée vers le fisc ou la caisse d’assurances sociales.
  • Votre IBAN sera un IBAN étranger. Avec Holvi par exemple, la banque finnoise, votre IBAN sera… finnois. Une utilisatrice nous a confié voir son IBAN étranger refusé par un guichet d’entreprise.

Revolut

4 millions d’utilisateurs en Europe, levée de fonds de 50 millions d’euros : la néo-banque qui joue dans la cour des grands.

  • Ce n’est pas la banque pour les petits business, plutôt pour les gros poissons : un utilisateur en SPRL nous a confié avoir dû demander à son comptable une lettre prouvant qu’il faisait moins d’un million de chiffre d’affaires par an pour fermer son compte et bénéficier du remboursement des frais de gestion correspondant aux mois de l’année où le compte serait fermé.

N26

La néo-banque allemande vous propose d’ouvrir votre compte en 8 minutes, montre en main. Mais elle reconnaît aussi sur son site que

  • Vous devez passer par Transferwise pour faire un virement à l’étranger. N26 elle-même n’offre pas la possibilité de virements vers l’étranger.
  • Les paiements B2B ne sont pas possibles non plus.

Holvi

La banque finnoise fait figure de vétéran : elle a été fondée en 2011 et vous pouvez l’utiliser sur ordinateur et sur smartphone. Avantage de taille :

  • Holvi offre un compte professionnel, avec MasterCard incluse, gratuit.

Voilà pour les (dés)avantages des néo-banques. Ceci dit, c’est un monde qui bouge vite, très vite et les néo-banques n’ont pas encore dit leur dernier mot, loin de là. Vous avez une autre expérience à nous partager ?  Dites-le nous à hello@accountable.eu. Vous voulez savoir ce que nous faisons de vos données bancaires ? C’est une question légitime, nous y répondons ici.

Vous voulez connecter votre compte en banque à notre app et oublier jusqu’à l’existence d’une to-do admin ? C’est par ici !

 

Sibylle Greindl, crée du contenu et un sens de la communauté !
Sibylle Greindl, crée du contenu et un sens de la communauté !

Sibylle aime les mots et les histoires. Elle était parmi les tous premiers testeurs d'Accountable : elle a trouvé l'app tellement convaincante, qu'elle en a rejoint l'équipe !
Elle veille maintenant à ce qu'un maximum d'indépendants puisse profiter de l'expérience qu'elle a eue en rejoignant Accountable.

Accounting team

Démarrez sur accountable

Laissez votre admin à notre app, c’est son métier

Veuillez entrer un numéro valide