fbpx
fr
English Français Nederlands
fr
English Français Nederlands

Autoliquidation : que devez-vous vraiment savoir ?

Lu en 3 minutes

Le régime de l’autoliquidation à la TVA est un mot compliqué pour un concept plutôt simple et très utiles aux achats et ventes à travers toute l’Union européenne, vers vos clients de l’autre côté de la frontière ou ce fournisseur basé dans un autre pays européen…

Nous vous disons ce que vous devez savoir pour que vos factures d’achat et de vente soient dans les règles de l’art !

Le régime d’autoliquidation en Belgique (ou « reverse charge »)

Ce régime est d’actualité depuis presque 20 ans dans l’Union européenne : lors d’une vente de biens ou d’une prestation de services entre deux assujettis à la TVA dans l’Union européenne, le vendeur ne facture pas la TVA. Cependant, le client déclare, règle, et déduit la TVA dans son propre pays, selon les modalités en vigueur dans son pays. L’idée ? Faciliter au maximum le libre-échange au sein de l’Union européenne.

Concrètement, cela vous concerne si vous êtes assujetti à la TVA et déposez des déclarations périodiques.

⚠️ Ce régime concerne bien deux assujettis à la TVA et ne s’applique bien sûr pas si le client est un particulier.

  • Par exemple : vous donnez une formation à une entreprise française basée à Lille. Vous facturez votre prestation sans TVA. Votre client français, lui, déclare la TVA sur votre service, la règle et la déduit dans le cadre de son paiement à la TVA.
  • Ou encore : vous achetez un deuxième écran pour votre ordinateur en Pologne, qui vous est livré en Belgique. Vous réglez et récupérez la TVA à concurrence de l’usage professionnel que vous avez de cet écran et des règles en vigueur dans votre pays. Notez donc au passage que, de manière générale, la TVA sur le matériel technologique est déductible à hauteur de 75% maximum en Belgique.

Si vous achetez ou vendez en Europe sous le régime d’autoliquidation, vous avez toujours intérêt à vous assurer que le numéro d’identification à la TVA de votre contrepartie soit bel et bien valide. La Commission européenne a même mis un site au point pour vous faciliter la vie à ce niveau-là, le « VIES« , où vous pouvez valider n’importe quel numéro de TVA européen.

Si après vérification, votre client n’est pas assujetti à la TVA, vous devrez bien lui facturer la TVA au lieu d’exonérer votre livraison de biens ou votre prestation de services.

Vos factures de vente, au cas où vous appliquez l’autoliquidation ?

Vous avez tout intérêt à établir des factures dans les règles de l’art : une fois que vous avez vérifié que votre client est bien assujetti, veillez à mentionner que vous appliquez, comme obligatoire, le régime d’autoliquidation. C’est ce qui lui permettra de déclarer et de récupérer la TVA selon les taux pratiqués dans son pays.

– Vous livrez des biens dans l’espace intracommunautaire ?

Indiquez sur votre facture la mention obligatoire « Autoliquidation Art 39 bis – livraison intracommunautaire ». Vous pouvez aussi vous simplifier la vie et générer automatiquement vos factures via notre app, la mention adéquate sera reprise sans même que vous deviez y penser.

-Vous prestez un service dans l’espace intracommunautaire ?

Indiquez sur votre facture la mention obligatoire « Autoliquidation Art 21 § 2 du code TVA belge ». Comme dans le cas précédent, si vous créez votre facture dans notre app, cette mention s’y trouvera automatiquement.

⚠️ Lorsque vous êtes client, vérifiez que la facture que vous recevez suit les règles du jeu, vous en seriez autement pénalisé.

Le régime du cocontractant

Vous (i) êtes assujetti et déposez des déclarations périodiques et (ii) rénovez votre bureau, votre atelier, votre espace de travail ?  L’entrepreneur est tenu d’appliquer ce fameux régime du cocontractant, de vous donner une facture sans TVA. C’est à vous, le client, de déclarer la TVA et de l’autoliquider.

Le point commun avec le régime intracommunautaire d’autoliquidation : le régime est à manier avec grande attention, sous peine de voir un retour de bâton de l’administration, sanctions comprises.

Et votre déclaration TVA ?

C’est tout simple : le même montant y apparaît deux fois, à régler et à déduire. L’autoliquidation ne devrait rien vous coûter de plus qu’un achat dans votre pays et ne vous rapporte rien non plus, à la vente ni à l’achat. C’est un jeu à somme nulle, dont vous devez maîtriser les règles (ou laisser notre app s’en occuper pour vous !).

Vous pouvez choisir de garder cela à l’oeil et de l’appliquer avec soin, afin d’éviter les amendes qui peuvent s’avérer salées. Vous pouvez aussi simplement confier le boulot à notre app, qui va génèrer automatiquement des factures avec les mentions nécessaires et les reprendre dans votre déclaration TVA. Pour essayer gratuitement, c’est par ici.

Sibylle Greindl, crée du contenu et un sens de la communauté !
Sibylle Greindl, crée du contenu et un sens de la communauté !

Sibylle aime les mots et les histoires. Elle était parmi les tous premiers testeurs d'Accountable : elle a trouvé l'app tellement convaincante, qu'elle en a rejoint l'équipe !
Elle veille maintenant à ce qu'un maximum d'indépendants puisse profiter de l'expérience qu'elle a eue en rejoignant Accountable.

Accounting team

Démarrez sur accountable

Laissez votre admin à notre app, c’est son métier

Veuillez entrer un numéro valide