fbpx
fr
Français
Télécharger Accountable

Devenir indépendant à titre complémentaire en Belgique : votre guide complet

Écrit par Julie Fueyo
Mis à jour le
Lu en 6 minutes

Indépendant à titre complémentaire : en Belgique, c’est un statut intéressant pour explorer de nouveaux horizons professionnels tout en conservant la sécurité de votre emploi principal. C’est aussi une manière efficace d’exploiter une passion en dehors des heures de bureau. 

Découvrez notre guide complet pour vous lancer dans cette aventure entrepreneuriale, tout en évitant trop de paperasse administrative.

Vous pensez à vous lancer en tant qu’indépendant à titre complémentaire ?

Comment maximiser votre revenu en tant qu’indépendant complémentaire ?

Comment gérer vos impôts ?

Zoom sur le statut d’indépendant à titre complémentaire

Prêt à vous lancer dans l’entrepreneuriat ? Pour devenir indépendant à titre complémentaire en Belgique, vous devez répondre à l’une de ces conditions spécifiques :

  • Vous êtes déjà employé ou enseignant à mi-temps.
  • Vous êtes en prépension.
  • Vous êtes au chômage : il vous faudra alors l’approbation de l’ONEM pour exercer une activité complémentaire. Dans le cadre du programme « Tremplin indépendant, » vous conservez vos droits au chômage pendant douze mois tout en étant indépendant complémentaire.
  • Vous recevez une indemnité de la mutuelle provenant d’une activité salariée antérieure à l’incapacité.

De plus, devenir un indépendant à titre complémentaire en Belgique est automatique si vous décidez de devenir un indépendant à titre principal. Toutefois, si vous êtes en congé sans solde, vous deviendrez automatiquement un indépendant à titre principal. Vous bénéficierez d’une couverture sociale grâce à votre statut d’indépendant.

Avant de vous lancer en tant qu’indépendant, vérifiez si vous devez prouver que vous possédez les connaissances de gestion de base. En Flandre et en région bruxelloise, ce n’est plus nécessaire. En Wallonie par contre, cette obligation est toujours d’actualité.

Enfin, sachez que certains métiers requièrent des diplômes ou qualifications précis.

Les étapes pour devenir indépendant à titre complémentaire

L’inscription en tant qu’indépendant à titre complémentaire suit les mêmes étapes que pour les indépendants à temps plein. Vous devrez :

  • vous inscrire à une caisse d’assurances sociales ;
  • vous inscrire à la Banque-Carrefour des entreprises pour obtenir votre numéro d’entreprise ;
  • enregistrer votre activité à la TVA si nécessaire (liste des entreprises exonérées de TVA ici)

Combien coûte l’inscription en tant qu’indépendant complémentaire ? Environ 90 euros pour l’inscription à la BCE et 60 euros pour l’affiliation à la TVA. Bref, des tarifs similaires que pour un indépendant à titre principal.

⚠️ Comment gérer le statut d’indépendant à titre complémentaire par rapport à votre employeur ? Découvrez nos conseils pour naviguer dans cette situation particulière.

Indépendant à titre complémentaire et chômage

Si vous êtes au chômage et souhaitez devenir indépendant à titre complémentaire, le programme « Tremplin indépendants » peut vous aider. Si vous êtes déjà indépendant à titre complémentaire et que vous perdez votre emploi, vous pouvez maintenir votre activité complémentaire, sous certaines conditions, après avoir exercé cette activité pendant au moins 3 mois. Retrouvez plus d’informations à ce sujet ici.

Combien peut gagner un indépendant à titre complémentaire ?

Il n’y a pas de limite de revenus pour un indépendant à titre complémentaire en Belgique. 

  • Les revenus des indépendants complémentaires sont soumis à l’impôt sur le revenu, avec un taux qui progresse à mesure que vos revenus augmentent. C’est un peu comme une montée d’adrénaline fiscale ! 💰✨ 

⚡️Découvrez ici votre revenu net en tant qu’indépendant complémentaire en temps réel ⚡️ 

  • Si vous gagnez moins de 1.815,41 euros par an (en 2024), vous n’avez pas à payer de cotisations sociales.
  • Si vous êtes assujetti à la TVA, vous devrez facturer la TVA à vos clients et la reverser à l’État (sauf si vous gagnez moins de 25.000 €/an – voir plus loin). Vous pouvez également récupérer la TVA sur vos achats professionnels, ce qui peut influencer considérablement le montant de vos impôts.

Déduction des frais professionnels 

En tant qu’indépendant à titre complémentaire, vous avez le droit de déduire certains frais professionnels, comme les indépendants à titre principal. Et vous avez tout intérêt à le faire pour limiter les impôts sur vos revenus. Car ceux-ci peuvent grimper en flèche ! 🚀

Comment savoir si une dépense est déductible ou non pour les indépendants complémentaires ? Lisez-le ici

Frais réels ou frais forfaitaires ?

Vous avez deux choix pour vos frais : déclarer vos frais réels ou opter pour une déduction forfaitaire de 30 % de votre revenu imposable. Pour cette dernière option, il y a un plafond de 5.520 euros (pour vos revenus de 2023).

En pratique, les frais réels sont souvent plus avantageux, en particulier si vous prenez le temps d’étaler les investissements nécessaires à votre activité complémentaire ! Pensez aux coûts liés à l’électricité, au chauffage, aux équipements de bureau, à un éventuel atelier, aux assurances, etc.

🔍 Consultez notre répertoire de frais professionnels pour identifier tous les frais pertinents pour votre situation. 💼🔎

TVA pour les indépendant à titre complémentaire

Si vous êtes assujetti à la TVA et que votre chiffre d’affaires annuel est inférieur à 25.000 euros, vous pouvez opter pour le régime de franchise de la TVA. Si vous bénéficiez de ce régime, vous ne devez pas faire de déclaration trimestrielle à la TVA, ni facturer la TVA à vos clients. L’inconvénient, c’est que vous ne pouvez pas récupérer la TVA sur vos achats professionnels.

En fait, en fonction du type d’achat professionnel que vous réalisez, vous pourriez même déduire jusqu’à 21 % de frais supplémentaires si vous êtes soumis à la TVA ! C’est comme une aubaine fiscale qui vous permet de maximiser vos déductions de dépenses, allégeant ainsi votre fardeau fiscal en tant qu’indépendant complémentaire.

Nous avons concocté un petit guide sur le régime de franchise TVA pour que vous puissiez vous faire une idée claire. Si vous utilisez Accountable, vos déclarations seront générées automatiquement et nous vous rappellerons régulièrement les tâches admin à accomplir ✨

Vos cotisations sociales d’indépendant à titre complémentaire

Les cotisations sociales d’un indépendant dépendent toujours du revenu annuel. 

  • Si votre revenu est inférieur à 1.865,45 €, vous ne payez pas de cotisations sociales.
  • Entre 1.865,45 € et 72.810,95 € euros de revenus, vous paierez 20,5 % de vos revenus en cotisations sociales chaque trimestre (chiffres 2024).

Si les indépendants à titre complémentaire versent des cotisations sociales, en réalité, celles versées via votre emploi principal suffisent déjà à couvrir votre protection sociale. En réalité, les cotisations de l’indépendant complémentaire sont des cotisations de solidarité qui profitent à l’ensemble de la communauté des indépendants ! 💪🤝

⚠️ La caisse d’assurances sociales vous fournit une estimation de vos cotisations en fonction de vos revenus, mais cette estimation peut parfois être dépassée. C’est pourquoi notre application vous permet de suivre en temps réel le montant exact de vos cotisations sociales.

Assurances complémentaires

Si vous cotisez à un niveau similaire à celui d’un indépendant à titre principal, vous avez la possibilité de souscrire une PLCI (pension libre complémentaire pour indépendants). C’est à la fois un investissement professionnel fiscalement avantageux et un excellent moyen de sécuriser sa retraite. Plongeons dans les détails par ici.

Peut-être envisagez-vous d’autres assurances dans le cadre de votre activité complémentaire, pour protéger vos équipements ou une assurance responsabilité professionnelle, par exemple. Bonne nouvelle : ces dépenses sont déductibles ! 💼🛡️

Vos revenus en tant qu’indépendant à titre complémentaire

Votre revenu d’indépendant à titre complémentaire s’ajoute à vos revenus principaux et est soumis à un taux d’imposition progressif. Pour optimiser votre base taxable, déduisez des frais professionnels justifiés pertinents.

Nous vous donnons ici 5 clés pour votre déclaration d’impôt d’indépendant complémentaire.

Déclaration d’impôts pour les indépendants à titre complémentaire

En tant qu’indépendant à titre complémentaire, vous remplissez la partie 2 de la déclaration fiscale, où vous déclarez vos revenus de votre activité indépendante et les charges que vous avez engagées. Accountable vous fournit une estimation précise et en temps réel de l’impôt sur le revenu que vous devez payer, avec notre simulateur de taxes pour indépendant complémentaire.

Comme tous les indépendants, vous serez amené à effectuer des versements anticipés de vos impôts. Nous vous expliquons tout cela ici en détail pour vous éviter les mauvaises surprises.

Pas facile de se faire une idée précise de votre revenu net au quotidien en tant qu’indépendant complémentaire. Heureusement, notre application vous fournit cette information en temps réel. Envie d’essayer ? Testez-la gratuitement !

FAQ : Indépendant à titre complémentaire en belgique

Combien puis-je me verser en salaire en tant qu’indépendant à titre complémentaire ?

En Belgique, il n’y a pas de limite stricte pour la rémunération que vous pouvez vous verser en tant qu’indépendant à titre complémentaire. Ceci dit, assurez-vous que le montant que vous vous versez reste raisonnable par rapport aux revenus réels de votre activité complémentaire. En d’autres mots, ne videz pas la caisse ! Il est judicieux de mettre de côté un montant réaliste pour vos cotisations sociales, impôts, TVA et dépenses professionnelles. Ce qui reste après est entièrement à vous, et vous pouvez en faire ce que vous voulez.

Comment remplir ma déclaration fiscale en tant qu’indépendant complémentaire en Belgique ?

Remplissez la partie 2 de la déclaration d’impôt des personnes physiques (IPP). Si vous facturez de la TVA, remplissez la section TVA. Consignez bien vos frais professionnels pour les déductions et tous les documents justificatifs. Si nécessaire, consultez un conseiller fiscal, ou utilisez tout simplement notre application. Elle vous aide à remplir correctement votre déclaration.

Quelles sont les conditions pour devenir indépendant à titre complémentaire ? 

Il suffit d’avoir déjà un autre emploi à temps partiel, auquel vous consacrez au moins 19 heures par semaine.

Vos impôts d’indépendant ? Déjà faits !

Ajoutez vos factures, l’appli prépare vos déclarations sans erreur. Ne stressez plus jamais pour vos impôts.
accountable-laptop
Julie Fueyo
Julie Fueyo

Copywriter expérimentée et elle-même indépendante, Julie adore se frotter à des thématiques complexes et les rendre limpides. Pour chaque contenu qu’elle écrit, elle se met à votre place et se pose les mêmes questions que vous. La fiscalité et la comptabilité, des sujets complexes ? Oui, mais Julie est persuadée qu’on peut les rendre accessible à toutes et tous.

Accounting team

Démarrez sur
Accountable

Laissez votre admin à notre app,
elle le fait mieux.

Vous êtes un nouvel indépendant ?

Avez-vous commencé votre activité d'indépendant au cours des 6 derniers mois? Assurez-vous de réclamer votre Starter Pack GRATUIT pour recevoir un bon de 105,50 € équivalent à vos frais d’inscription à la Banque Carrefour des Entreprises