fbpx
fr
Français Nederlands
Télécharger Accountable
belastingen betalen op side hustles

Payez-vous des impôts sur votre revenu complémentaire?

Écrit par Valesca Wilms, Content Manager
Mis à jour le
Lu en 3 minutes

La vente de produits sur Etsy, le drop-shipping ou la création de vidéos UGC sur TikTok sont quelques exemples de travail d’appoint qui ont le vent en poupe. Sachez toutefois que, dès que vous gagnez de l’argent, peu importe la manière et même s’il ne s’agit « que » d’un revenu complémentaire, vous devez déclarer ce revenu aux autorités fiscales belges. Il en va de même pour les plus traditionnels d’entre eux, comme le baby-sitting, les cours dans un club de sport ou la garde d’animaux domestiques. 

Mais comment déclarer ces revenus et quel est le montant exact d’impôt à payer ? Tout dépend de la nature de votre travail d’appoint.

Activité complémentaire et flexi-jobs

En Belgique, il existe un système spécifique pour le travail d’appoint, dit « travail complémentaire », pour lesquels vous payez 20 % d’impôts. Vous pouvez également déduire des frais à hauteur de 50 %, ce qui ramène votre charge fiscale à 10 %. 

Ce système est toutefois d’un usage limité et réservé à deux applications spécifiques : 

👉 Les associations

Vous allez donner un coup de main au repas du club de football local pendant un week-end ou à la journée portes ouvertes d’une association théâtrale ? Les revenus que vous percevez des clubs sportifs ou des associations socioculturelles relèvent de ce régime.

👉 L’économie de partage

L’économie de partage repose sur le principe de l’échange et du partage d’espaces, de biens, d’outils, d’argent, de connaissances ou de services via des plateformes en ligne. Ces revenus ne s’inscrivent dans ce système que si la plateforme est agréée par le SPF Finances. Par exemple, Deliveroo, Uber Eats et certains centres de tutorat spécifiques sont agrées. Les plateformes telles que Vinted, Etsy et Airbnb ne figurent pas dans la liste des plateformes en ligne agréées et ne relèvent donc pas du régime de l’économie de partage.

Il existe également un statut fiscal favorable pour les flexi-jobs. Toutefois, ce statut est limité à certains secteurs spécifiques, tels que l’hôtellerie, et n’est accessible qu’aux personnes retraitées ou travaillant au moins en 4/5. Une fois encore, ce système n’est donc pas adapté à la plupart des activités d’appoint qui se déroulent en ligne.

Revenus divers ou professionnels ?

Votre activité d’appoint n’entre pas dans le champ d’application des régimes susmentionnés ? Dans ce cas, vos revenus peuvent alors être déclarés comme « revenus divers », avec un taux d’imposition de 33 %. Notez que cette catégorie est surtout réservée aux revenus très occasionnels, jusqu’à quelques fois par an (par exemple, pour une conférence ponctuelle pour laquelle vous avez reçu une rémunération). Vos revenus complémentaires ne doivent pas non plus être le prolongement de votre activité principale. 

Le fisc n’a pas déterminé de montant exact ni de fréquence, mais s’il constate que vous vous êtes trompé dans votre estimation, ces revenus peuvent toujours être revus comme des revenus professionnels

Si vous ne pouvez pas considérer les revenus de votre travail d’appoint comme occasionnels, il est préférable de les déclarer en tant que « revenus professionnels ». L’impôt sur le revenu des personnes physiques, basé sur des tranches d’imposition progressives, est de 25 % à 50 %. Vos revenus complémentaires sont ajoutés à vos revenus fixes et la tranche d’imposition est déterminée sur cette base. Comme vous pouvez le deviner, au plus les revenus de votre travail d’appoint seront conséquents, au plus vos impôts monteront en flèche.

Indépendants à titre principal ou complémentaire

Les affaires marchent bien ? Dans ce cas, nous vous recommandons d’opter pour un statut d’indépendant, surtout si vous souhaitez développer votre activité complémentaire à long terme. Vous pouvez choisir d’être indépendant à titre complémentaire ou, carrément, à titre principal. 

👉 À titre complémentaire

Vous êtes salarié(e) à au moins 50 %, vous percevez un revenu principal et vous souhaitez combiner cela à votre activité d’appoint ? Le statut d’indépendant à titre complémentaire est alors un bon choix. Les revenus que vous tirez de votre activité complémentaire sont ajoutés à vos revenus annuels de salarié(e) et vous êtes ensuite imposé(e) sur cette base. L’avantage d’une activité complémentaire est vous ne payez des cotisations sociales limitées et vous pouvez déduire des frais professionnels pour réduire votre charge fiscale. 

👉 À titre principal

Votre activité d’appoint vous permet de bien gagner votre vie et vous souhaitez, dès lors, quitter votre emploi actuel ? Dans ce cas, vous pouvez passer au statut d’indépendant à titre principal. Les cotisations sociales sont beaucoup plus élevées, mais vous êtes désormais votre propre patron.

Quid des mineurs ? 

Même en tant que mineur, vous pouvez gagner un peu d’argent de poche. Vous devez déclarer ces revenus et demander vous-même le formulaire de déclaration d’impôt à l’administration fiscale

Tant que vous restez en dessous du minimum exempté d’impôt, vous n’êtes pas taxé. Si vous dépassez ce seuil, vous devrez payer des impôts. N’oubliez pas, qu’en plus de cela, vos parents perdront alors leur avantage fiscal pour enfant

Vous tenez à garder vos revenus complémentaires ? Alors Accountable est fait pour vous. 

L’application Accountable vous permet de suivre vos revenus très facilement. Si vous optez pour le statut d’indépendant, vous y ajouter vos frais professionnels et obtenez ainsi, une vue d’ensemble structurée de vos rentrées et sorties d’argent. Vous n’avez plus qu’à profiter au maximum de vos revenus complémentaires !

Vos impôts d’indépendant ? Déjà faits !

Ajoutez vos factures, l’appli prépare vos déclarations sans erreur. Ne stressez plus jamais pour vos impôts.
accountable-laptop
Valesca Wilms, Content Manager
Valesca Wilms, Content Manager

En tant que Content Manager chez Accountable, Valesca offre à ses lecteurs une expérience de contenu passionnante et engageante. Grâce à sa propre expérience en tant qu’indépendante en marketing de contenu & rédactrice, Valesca connaît les tenants et aboutissants des déclarations d’impôts pour les travailleurs indépendants. Son objectif est de vous fournir des solutions faciles et compréhensibles pour gérer vos déclarations de revenus sans stress avec Accountable.

Accounting team

Démarrez sur
Accountable

Laissez votre admin à notre app,
elle le fait mieux.

Vous êtes un nouvel indépendant ?

Avez-vous commencé votre activité d'indépendant au cours des 6 derniers mois? Assurez-vous de réclamer votre Starter Pack GRATUIT pour recevoir un bon de 105,50 € équivalent à vos frais d’inscription à la Banque Carrefour des Entreprises