fbpx
fr
English Français Nederlands
Télécharger Accountable
Starten als zelfstandige

Démarrer en tant qu’indépendant en Belgique : suivez ces 5 étapes !

Écrit par Valesca Wilms, Content Manager
Mis à jour le
Lu en 6 minutes

Voilà, la décision est prise, vous vous lancez en tant qu’indépendant. Félicitations ! Mais par où commencer exactement et à quoi devez-vous prêter attention ? Quelles sont les choses à ne surtout pas oublier et les points sur lesquels vous devez être vigilant ? Une tonne d’informations s’annonce et vous vous sentez perdu dans le labyrinthe administratif. Nous comprenons cela, car nous sommes passés par là aussi. C’est pourquoi nous mettons à votre disposition tout ce que nous aurions aimé savoir lorsque nous avons commencé, prêt à être dégusté.

Devenir indépendant en 5 étapes

Suivez le plan ci-dessous pour un démarrage rapide, réussi et sans fautes en tant qu’indépendant. Commençons !

1. Commencez par élaborer un plan d’affaires solide

  • Posez-vous les bonnes questions

Avant de vous plonger dans votre toute nouvelle aventure en tant qu’indépendant, prenez le temps de réfléchir à l’objectif de votre entreprise. Que comptez-vous faire exactement et quels services ou produits allez-vous proposer ? Si vous choisissez de vendre ou de fabriquer des produits, qui seront vos fournisseurs ? Quelle marge bénéficiaire pouvez-vous appliquer et à quels prix allez-vous les proposer ? Qui sont vos clients idéaux et combien de bénéfices prévoyez-vous de réaliser ? Ce sont autant de questions importantes auxquelles vous devez répondre avant de commencer. Sur cette base, vous pourrez prévoir un capital de départ adéquat et vous assurer d’avoir tout ce qu’il vous faut pour bien démarrer.

💡 Conseil Accountable : Vous avez un solide plan d’affaires mais des ressources financières insuffisantes pour démarrer votre entreprise ? Vérifiez si vous êtes éligible pour un prêt de démarrage, une prime de transition ou le tremplin indépendant. Ce sont des mesures gouvernementales mises en place pour soutenir les nouveaux indépendants.

  • Diplôme, certificat ou licence requis ?

Assurez-vous également que vous pouvez démarrer votre activité sans obstacle ou si vous devez peut-être obtenir une licence spécifique ou présenter un diplôme particulier. Les indépendants exerçant une profession libérale (dentiste, médecin, psychologue, etc.) ont besoin d’un diplôme officiel. Pour d’autres professions comme un rédacteur freelance ou un concepteur de sites web, par exemple, aucun diplôme spécifique n’est nécessaire. Cependant, les bonnes compétences, l’expertise, l’expérience et même des certificats peuvent vous donner un avantage sur d’autres indépendants. Après tout, le client veut en avoir pour son argent.

Si vous démarrez votre activité en Wallonie, vous aurez même besoin d’un diplôme en gestion d’entreprise, car sans cette preuve, vous ne pourrez pas enregistrer votre entreprise à la Banque-Carrefour des Entreprises. En revanche, prouver ses connaissance en gestion n’est plus obligatoire pour les indépendants établis en Flandre et en région bruxelloise.

  • Activité principale ou complémentaire ?

Envisagez-vous de consacrer quelques heures par semaine à votre activité d’indépendant en plus de votre emploi salarié ? Le statut d’indépendant complémentaire pourrait alors vous convenir. Ou préférez-vous vous engager à temps plein et devenir indépendant à titre principal ?

  • Entreprise individuelle ou société ?

Avez-vous déjà réfléchi à la forme juridique la mieux adaptée à vos besoins ? En fonction de votre plan d’affaires, il existe probablement une forme juridique qui vous convient mieux, que ce soit une entreprise individuelle ou une société.

Pour en savoir plus sur les formes juridiques pour les indépendants en Belgique, consultez cet article.

2. Ouvrez un compte bancaire professionnel

Maintenant que vous avez clairement défini ce que votre activité indépendante implique et comment vous allez la mener, il est temps d’ouvrir un compte bancaire professionnel. Ce n’est pas une étape obligatoire si vous avez choisi de commencer en tant qu’indépendant dans une entreprise individuelle, mais nous vous le recommandons vivement. Pour les sociétés, cette étape est cependant obligatoire.

En effet, non seulement il est pratique de recevoir des paiements de la part de vos clients, mais ce compte vous servira également pour toutes vos transactions professionnelles et figurera sur toutes vos factures. Vous avez le choix de la banque où vous souhaitez ouvrir ce compte. Peut-être même pouvez-vous tout organiser depuis votre canapé.

Découvrez ici davantage sur l’ouverture d’un compte bancaire professionnel.

C’est également le moment idéal pour réfléchir à la manière dont vous allez gérer votre comptabilité. Allez-vous faire appel à un comptable, opter pour un logiciel de comptabilité ou préférez-vous le faire vous-même ?

3. Enregistrez votre activité indépendante à la Banque-Carrefour des Entreprises

Maintenant, ça devient sérieux : il est temps d’enregistrer votre activité indépendante à la Banque-Carrefour des Entreprises et de recevoir votre numéro d’entreprise ! Assurez-vous d’avoir votre carte d’identité et votre numéro de compte bancaire professionnel à portée de main, car ces informations vous seront demandées lors de l’inscription. Remplissez toutes les données aussi précisément et correctement que possible, car une fois votre enregistrement soumis, il devient définitif. Des frais administratifs sont appliqués pour toute modification.

Trouvez-vous cet enregistrement complexe ? Faites-vous accompagner par un comptable, un guichet d’entreprises ou l’un des coaches fiscaux d’Accountable.

Presque immédiatement après votre inscription, vous recevrez votre numéro d’entreprise unique. Votre entreprise est maintenant enregistrée à la BCE, parmi les données de milliers d’autres travailleurs indépendants et entreprises belges.

Prévoyez environ 170 euros pour régulariser votre inscription en tant qu’indépendant. C’est également votre première dépense professionnelle officielle, entièrement déductible fiscalement. Youpi ! L’inscription à la BCE coûte 105,50 € et l’activation de votre numéro de TVA est de 60 €.

En savoir plus sur les frais déductibles se trouve ici. Vous pouvez également déduire des frais professionnels rétroactivement, jusqu’à 3 mois avant le début officiel de votre activité en tant qu’indépendant !

💡Conseil Accountable : Le meilleur moment pour démarrer votre activité indépendante est le début d’un trimestre (1er janvier, 1er avril, 1er juillet ou 1er octobre). Bien sûr, vous pouvez commencer à tout moment, mais vous paierez des cotisations sociales pour un trimestre complet. Si vous vous enregistrez en tant qu’indépendant à la fin d’un trimestre, vous paierez quand même la cotisation sociale complète pour un trimestre presque terminé.

4. Rejoignez une caisse d’assurances sociales

Vous êtes votre propre patron… cela a ses charmes, mais comporte également des risques : vous ne pouvez compter que sur vous-même pour être couvert en cas de problème. C’est pourquoi il est obligatoire de vous affilier à une caisse d’assurances sociales avant de démarrer votre activité.

C’est votre caisse qui s’occupe de vos allocations familiales, de votre pension, de votre assurance maladie ou invalidité, ainsi que du droit passerelle (après une faillite).

Pour bénéficier de cette protection en cas de besoin, vous payez chaque trimestre une cotisation sociale à votre caisse d’assurances sociales. Le montant de cette cotisation dépend de vos revenus, mais représente environ 20,5 % de votre revenu net imposable. De plus, votre cotisation sociale est également déductible à 100 % fiscalement.

Au démarrage, vous ne savez pas exactement combien vous allez gagner. C’est pourquoi vous pouvez opter pour une cotisation minimale ou un montant supérieur que vous estimez. Lorsque le fisc transmet le montant exact de vos revenus à votre caisse d’assurance sociale, votre cotisation peut être ajustée.

5. Finalisez les formalités TVA

Vous avez déjà votre numéro d’entreprise en poche, mais dans la plupart des cas, vous devez également activer votre numéro de TVA. Il s’agit du même numéro que votre numéro d’entreprise, mais avec les initiales « BE » devant. Vous obtenez votre numéro de TVA auprès du service des impôts avec ce formulaire. Si vous trouvez cela trop complexe, votre caisse d’assurances sociales peut activer votre numéro de TVA pour vous, moyennant une petite intervention financière.

Ensuite, vous êtes tenu de facturer la TVA à vos clients belges et de faire des déclarations périodiques (généralement chaque trimestre). Vous devrez également soumettre une liste de vos clients, mais pour en savoir plus, cliquez ici.

En principe, tous les travailleurs indépendants en Belgique sont assujettis à la TVA, mais la Belgique ne serait pas la Belgique sans quelques exceptions. Si votre chiffre d’affaires annuel est inférieur à 25 000 euros, vous pouvez bénéficier du régime de franchise de TVA pour les petites entreprises. Cela signifie que vous n’avez pas à facturer de TVA à vos clients ni à la reverser à l’État, mais cela signifie également que vous ne pouvez pas non plus déduire ou récupérer la TVA sur les dépenses professionnelles que vous engagez.

Certains métiers, tels que médecins ou dentistes (professions libérales), ne sont pas non plus assujettis à la TVA. Dans ce cas, ils ne sont pas assujettis à la TVA en raison de la nature de leur profession.

6. À vos marques !

Il n’y avait que cinq étapes, n’est-ce pas ? Correct. La sixième et dernière étape, c’est le vrai début de votre tout nouveau voyage en tant qu’indépendant.

Maintenant, il ne vous reste plus qu’à travailler et à récolter les fruits de votre travail en tant qu’indépendant, ou plutôt une partie des fruits. Sur la somme que vos clients vont vous payer, seule une partie ira dans votre poche. L’autre partie servira à gérer votre entreprise (les frais professionnels) et le reste sera imposé à un taux plus ou moins élevé, selon que vous gagnez beaucoup ou peu.

À lire également :

Les clients vous paient. Vous payez vos fournisseurs. Vous gardez tous les documents en ordre. Vous respectez les délais. Pour naviguer dans ce nouveau labyrinthe, la solution est dans un seul mot et dans votre poche ou votre sac : Accountable.

Grâce à notre application, vous pouvez enregistrer vos dépenses, émettre et envoyer vos factures, suivre vos paiements et connaître les impôts à venir. Par des indépendants, pour des indépendants, car nous aurions également aimé que cela soit plus facile.

Vous souhaitez en savoir plus sur le démarrage en tant qu’indépendant ? Réservez dès maintenant un entretien gratuit et sans engagement de 15 minutes avec un Coach Fiscal d’Accountable. Nous serons ravis de vous aider à démarrer. 💜

Vos impôts d’indépendant ? Déjà faits !

Ajoutez vos factures, l’appli prépare vos déclarations sans erreur. Ne stressez plus jamais pour vos impôts.
accountable-laptop
Valesca Wilms, Content Manager
Valesca Wilms, Content Manager

En tant que Content Manager chez Accountable, Valesca offre à ses lecteurs une expérience de contenu passionnante et engageante. Grâce à sa propre expérience en tant qu’indépendante en marketing de contenu & rédactrice, Valesca connaît les tenants et aboutissants des déclarations d’impôts pour les travailleurs indépendants. Son objectif est de vous fournir des solutions faciles et compréhensibles pour gérer vos déclarations de revenus sans stress avec Accountable.

Accounting team

Démarrez sur
Accountable

Laissez votre admin à notre app,
elle le fait mieux.

Vous êtes un nouvel indépendant ?

Avez-vous commencé votre activité d'indépendant au cours des 6 derniers mois? Assurez-vous de réclamer votre Starter Pack GRATUIT pour recevoir un bon de 105,50 € équivalent à vos frais d’inscription à la Banque Carrefour des Entreprises