fbpx
fr
English Français Nederlands
fr
English Français Nederlands
Télécharger Accountable

Devenir indépendant à titre principal 💥

Lu en 3 minutes

Vous avez franchi le pas, vous êtes “indépendant(e) à titre principal” : vous êtes votre propre patron(ne). Vous avez des droits. Vous avez des devoirs. Vous avez déjà entendu tout cela. Voici concrètement ce que ce nouveau statut vous amène.

Démarrons par la définition : vous êtes indépendant à titre principal

  • Si vous n’avez pas d’autre activité professionnelle.
  • Si vous travaillez à moins de 50% dans le privé ou le public.
  • Si vous travaillez à moins de 6/10e comme enseignant nommé à titre définitif.

Vous vous affiliez à la Banque Carrefour des Entreprises, si vous ne l’aviez pas fait précédemment, comme indépendant(e) complémentaire par exemple. Votre activité se voit attribuer un numéro de dix chiffres, votre numéro d’entreprise. Ça y est, vous êtes dans la cour des grands.

Vous êtes une entreprise à vous seul(e), sans lien de subordination vis-à-vis de qui que ce soit. Le seul maître à bord, c’est vous. Et cela change la donne pour toute une série de choses dans la vie.

Les cotisations sociales deviennent votre responsabilité 💁🏻‍♂️

D’abord, vous comptez sur vous-même pour assurer vos droits sociaux : vous vous affiliez comme indépendant(e) à titre principal à une caisse d’assurances sociales et vous versez vos cotisations sociales. C’est ce qui vous permet d’être couvert à ces moments-clés de la vie, comme une naissance, le départ à la pension ou un pépin de santé.

Vous devez prévenir votre mutualité et votre caisse d’allocations familiales du statut que vous prenez : c’est par elles que vous serez remboursé(e) des frais médicaux, indemnisés en cas de maladie et recevrez les prestations familiales.

Pour bénéficier de ces droits le moment venu, vous devez payer vos cotisations sociales chaque trimestre. En règle générale, ces cotisations s’élèvent à 20,5% de votre revenu annuel. Une dispense ou une réduction ? L’intérêt de payer ce qu’il faut quand il faut ? Toutes ces infos plus détaillées, vous les trouvez ici.

Un employeur s’acquitte des cotisations ONSS pour ses employés : les employés ont droit à cette couverture sociale sans se préoccuper eux-mêmes de calculer et de faire le versement adéquat. Tout le monde contribue à la sécurité sociale – mais les indépendants s’en rappellent chaque trimestre !

TVA ou pas, vous avez parfois le choix 👁

Aussi, désormais, l’État compte sur vous pour percevoir la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) auprès de vos clients et la lui reverser. C’est la fameuse déclaration TVA et ses versements mensuels ou trimestriels.

Bon à savoir : Certaines professions, par exemple dans le secteur des soins aux personnes, ne sont pas assujetties à la TVA. D’autres indépendants, dont le chiffre d’affaires est inférieur à 25.000 euros, peuvent opter pour le régime de la franchise TVA. On vous explique toutes ces subtilités ici, histoire que vous puissiez choisir ce qui est le mieux pour vous.

N’oubliez pas de faire des frais 💸

Si vous aussi vous avez déjà entendu “oh, c’est bon, je mets sur ma société” et “garde le ticket, ça me fera des frais”… et que vous avez pris ça pour argent comptant… réfléchissez avant de vous y mettre : les frais sont ces dépenses ou ces investissements que vous engagez pour faire croître votre affaire. Vous devez pouvoir les prouver. Alors seulement, vous pouvez alors les déduire, en tout ou en partie, de votre base taxable. Et c’est ce qui fait tout leur intérêt !

En effet, l’impôt belge est progressif : plus votre base taxable est grande, plus vous payez d’impôts dessus l’année suivante. Faire des frais – dans les règles de l’art – vous permet donc au final de payer moins d’impôts. Ici, vous trouverez tout ce qu’il vous faut savoir au sujet des frais professionnels.

Moralité : il n’y a pas de formule magique. Ne dépensez pas trop vite ce que vous gagnez, vous êtes attendu(e) au tournant. Et retrouvez notre petit guide des étapes pas à pas ici.

C’est parti 👑 !

Last but not least, vous nous avez bien lu : les indépendants ne connaissent pas de lien de subordination. Vous n’avez pas de patron qui dicte un dress code, un horaire ou une quantité de travail.

Vous voulez travailler de chez vous ? Du parc ? Du train ? Partir plusieurs mois en voyage ? Vous octroyer votre sieste quotidienne ? Aller chez Ikea hors des files du weekend ? Grand bien vous fasse. C’est vous qui mesurez les risques.

C’est à vous de mener votre barque, de déterminer combien d’heures vous travaillez et à quel prix. C’est vous qui voyez quand vous voulez graduellement réorienter vos activités ou vous former à de nouvelles compétences. C’est vous qui vous évaluez. C’est vous qui choisissez vos collègues.

C’est difficile, et c’est gratifiant.

Nous voulons vous aider et nous comptons rassembler des tips de toutes sortes : Comment gérer son temps ? Comment choisir ce qu’on peut facturer ? N’hésitez pas à nous faire part des questions que vous vous posez et des sujets que vous voudriez que nous abordions.

Sibylle Greindl, crée du contenu et un sens de la communauté !
Sibylle Greindl, crée du contenu et un sens de la communauté !

Sibylle aime les mots et les histoires. Elle était parmi les tous premiers testeurs d'Accountable : elle a trouvé l'app tellement convaincante, qu'elle en a rejoint l'équipe !
Elle veille maintenant à ce qu'un maximum d'indépendants puisse profiter de l'expérience qu'elle a eue en rejoignant Accountable.

Accounting team Accounting team

Nos recommandations
pour votre réussite

En 3 emails.





Une erreur s'est produite. Veuillez réessayer.

Tous les champs sont requis.

La protection des données nous tient à cœur. Les informations fournies sont utilisées afin de vous proposer du contenu pertinent sur nos produits et services. Vous pouvez vous désinscrire de ce type de communications à tout moment. Pour plus d'informations, consultez notre politique de confidentialité.